Dividendes : n’oubliez pas la case 2OP lors de votre déclaration d’impôt

Déclaration impôts case 2OP

Secrétaire indépendante, quelle que soit la manière dont vous effectuez votre déclaration d’impôts, en papier ou en ligne, vous constaterez que certains éléments sont déjà indiqués.

 

La case 2OP, qui concerne les revenus et gains du capital, n’en fait pas partie. Pourtant, vous avez peut-être intérêt à la cocher.


Le prélèvement forfaitaire unique et ses spécificités

C’est maintenant acté : tous les revenus et gains du capital sont soumis à un prélèvement forfaitaire unique. Aussi appelé Flat Tax, il comprend les prélèvements sociaux et s’élève à 30 % environ. Or, ce pourcentage peut être modifié en optant pour un barème progressif. Une modification que tous et toutes ne connaissent pas.

 

Pour savoir quelle opération sera la plus intéressante pour vous, le plus simple reste encore de vous appuyer sur le simulateur proposé par le gouvernement, soit en remplissant tout vous-même, soit en effectuant votre déclaration (sans la signer) puis en la modifiant pour vérifier quel taux vous offre le plus d’avantages.

 

Voilà ce que vous devez faire :

 

• Vous rendre dans l’encadré « revenu des valeurs et capitaux mobiliers »

• Cocher O dans la case 2CG « Revenus déjà soumis aux prélèvements sociaux sans CSG déductible ».

 

• Déplacer la somme qui était auparavant indiquée en 2CG dans la case 2BH « Revenus déjà soumis aux prélèvements sociaux avec CSG déductible ».

 

• Cocher la case 2OP.

 

Secrétaire indépendante, qu’est-ce que la case 2OP ?

La case 2OP intègre tous les revenus du capital : les intérêts issus de placements (comme les livrets bancaires, les PEL ou les comptes à terme). Vous devez vérifier les montants renseignés à l’aide de l’Imprimé fiscal unique (IFU) mis à disposition par votre banque ou votre courtier.

 

En général, cette case n’est pas cochée dans la déclaration préremplie et la Flat Tax de 30 % (répartis entre 12,8 % d’impôt sur le revenu et 17,2 % de prélèvements sociaux) s’applique.

 

Pour votre information, retenez que les ménages non imposables ont tout intérêt à cocher cette case, parce qu’ils ne devront alors payer que le montant des prélèvements sociaux.

 

Et cette opération peut également être intéressante en cas de dividendes importants : l’option de l’imposition au barème permet de profiter d’un abattement spécifique de 40 % sur ces derniers ainsi que d’une part de 6,8 % de CSG déductible des revenus.

 

C’est d’autant plus intéressant que ce n’est pas irréversible : si les revenus évoluent d’une année à l’autre, il est toujours possible de revenir à la flat tax l’année suivante. Il est d’ailleurs possible, si vous déclarez en ligne, que les services de Bercy vous préviennent que vous pouvez corriger votre déclaration en cochant cette case.

 

Et comme les 30 % sont généralement prélevés immédiatement par les établissements bancaires, cocher la caser 2OP vous permet d’être remboursé via un crédit d’impôt.

 

Dans tous les cas, le plus simple est de vérifier quel montant d’impôt vous est proposé sur votre déclaration en ligne selon votre action sur la case 2OP.

 

Oups Secrétaire externe, la date limite est passée, et vous avez oubliez de cocher la case lors de votre déclaration ! Alors, consultez notre article sur la modification de votre déclaration.