COVID-19 : mesures de soutien pour notre activité de télésecrétaire

Alors que le coronavirus impacte toutes les activités, notre métier de secrétaire indépendante peut aussi être touché. Heureusement, le gouvernement a prévu de soutenir toutes les entreprises, y compris les microentreprises telles que les nôtres.


Secrétaire indépendante, des prêts garantis par l’état

Même si, en tant que télésecrétaire, nos investissements restent minimaux, notre trésorerie peut être fortement diminuée suite à une éventuelle baisse des travaux qui nous sont confiés. Ce qui ne doit pas pour autant vous conduire à mettre la clé sous la porte.

 

L’État vous propose de se porter garant pour que vous puissiez emprunter, très rapidement, de l’argent afin de vous maintenir à flot. Toutes les entreprises doivent pouvoir emprunter un montant correspondant à trois mois de leur chiffre d’affaires, sans remboursement pendant un an, et avec la possibilité d’étaler ensuite le remboursement jusqu’à 5 ans. Les taux d’intérêt devraient également être adaptés (pour la BNP, par exemple, le taux sera de 0,25 % pour les entreprises qui présentent un chiffre d’affaires inférieur à 50 millions d’euros).

Des délais de paiement pour vos cotisations sociales et/ou fiscales

Difficile de sortir de l’argent quand il n’en rentre pas. C’est pourquoi, les échéances mensuelles du 20 mars et du 5 avril ne seront pas prélevées. Le montant de ces échéances sera ensuite lissé sur les échéances ultérieures.

 

Pour les micro-entrepreneurs, ce qui est peut-être votre cas en tant que secrétaire à domicile, vous devez vous connecter sur le site de l’Urssaf et modifier votre déclaration de chiffre d’affaires de février en mentionnant un montant de 0. Gardez cependant en mémoire les montants que vous auriez dû déclarer normalement, car ils vous seront demandés par la suite.

 

En ce qui concerne les impôts des entreprises, il est possible de moduler à tout moment le taux et les acomptes de prélèvement à la source, comme de reporter les paiements. Les contrats de mensualisation pour le paiement du CFE ou de la taxe foncière peuvent aussi être suspendus, sur le site impots.gouv.fr.

Loyers et factures reportées

Les petites entreprises, éligibles au fonds de solidarité financé par l’État et les régions, peuvent demander un report du paiement des loyers, des factures d’eau, d’électricité et de gaz. Il faut demander par mail ou téléphone ce report à l’amiable à votre fournisseur et à votre bailleur.

Le fonds de solidarité et l’aide de 1 500 €

Le fonds de solidarité concerne les TPE, indépendants, micro-entrepreneurs et professions libérales qui font moins de 1 million d’euros de chiffre d’affaires. Si, en tant que secrétaire indépendante, votre chiffre d’affaires de mars 2020 a baissé de 50 % ou plus par rapport à celui de 2019, vous pouvez demander une aide qui peut atteindre 1 500 €, qui sera défiscalisée. 

 

La demande est à faire sur le site impots.gouv.fr. Vous trouverez sur cette page "COVID-19 : comment déposer votre demande d'aide de 1500€" la procédure à suivre.