Télésecrétaire, tout savoir sur l’ACCRE


Devenir entrepreneur, c’est toujours une grande décision dans la vie d’un futur secrétaire freelance. Malgré toutes les qualifications et l’expérience acquise, la transition peut être ardue. Il faut trouver des clients, rentrer un chiffre d’affaires conséquent, gérer sa trésorerie… Autant d’étapes qui peuvent être abordées avec une meilleure sérénité d’esprit grâce à l’ACCRE.



Qu’est-ce que l’Accre  ?

L’ACCRE, c’est un acronyme pour Aide au chômeur créant ou reprenant une entreprise. Elle a existé sous différentes formes depuis plusieurs dizaines d’années, et certains secrétaires indépendants l’ont peut-être touchée alors qu’elle portait un autre nom.

 

Les barèmes et conditions sont revus régulièrement, pour mieux s’adapter à la réalité sociale des entrepreneurs et micro-entrepreneurs.

Qui peut en bénéficier  ?

Pour pouvoir déposer un dossier de demande d’ACCRE, il faut être dans l’une des situations suivantes :

  • Demandeur d’emploi bénéficiaire de l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE) ou de l’allocation de sécurisation professionnelle (ASP)
  • Demandeur d’emploi non indemnisé inscrit sur la liste des demandeurs d’emploi depuis plus de 6 mois ces 18 derniers mois
  • Bénéficiaire du RSA, de l’allocation de solidarité spécifique (ASS) ou de l’allocation temporaire d’attente (Ata)
  • Personne de 18 à 25 ans compris
  • Personne âgée de 29 ans maximum reconnue handicapée
  • Personne âgée de 29 ans maximum qui ne remplit pas les conditions d’activité antérieure pour bénéficier de l’indemnisation chômage
  • Personne salariée ou licenciée d’une entreprise en sauvegarde de justice, en redressement judiciaire ou liquidation judiciaire reprenant une entreprise (il ne s’agit pas forcément de leur entreprise d’origine)

· Personne sans emploi titulaire d’un contrat d’appui au projet d’entreprise (Cape) (une personne titulaire du Cape peut aussi être salariée d’une entreprise en redressement ou liquidation judiciaire qui reprend l’entreprise)

 

· Personne créant ou reprenant une entreprise dans un quartier prioritaire de la politique de la ville (QPPV)

 

· Bénéficiaire du complément libre choix d’activité (CLCA) ou de la prestation partagée d’éducation de l’enfant (PreParE)

 

Il faut aussi, bien sûr, créer ou reprendre une activité. Le métier de secrétaire à distance est ainsi concerné par ce dispositif.

Secrétaire externe, quelle est la nature de l’aide ?

Les bénéficiaires de l’ACCRE profitent d’une exonération partielle des charges sociales pendant un an. Cette exonération est de 12 mois (étendue à trois ans dans le cadre d’une microentreprise) et concerne uniquement l’assurance maladie, maternité, invalidité, décès, les prestations familiales et l’assurance vieillesse de base. Elle est totale si les revenus du télésecrétaire sont inférieurs à 29 421 € (selon le barème 2017) et partielle pour ceux compris entre 29 421 et 39 228 €.

 

Secrétaire à distance, une aide financière peut aussi être accordée pour les personnes indemnisées par Pôle Emploi. La somme à toucher correspond à 45 % du montant des droits à l’ARE restant à verser lors du début de l’activité. Elle est donnée en deux fois : 50 % au moment de la création de l’activité, le solde six mois plus tard.

 

 

Ces montants servent essentiellement à compenser un faible démarrage d’activité, ou à aider un secrétaire externalisé le temps qu’il se constitue sa clientèle. Ils nécessitent néanmoins un véritable esprit d’entreprise, car elles ne permettent pas d’assurer un revenu.

Etre secrétaire indépendant, c’est utiliser les aides… sans les attendre !

Article rédigé et publié en juillet 2017


Copie page interdite
Copie page interdite
Actualités secrétaire indépendante, secrétaire à domicile, secrétaire externe, secrétaire Paris, Opératrice de saisie Kmf Services
Retour à la liste des actualités